Narconon International Drug Rehab and Education Services
Drug Rehabilitation and Education Centers Around the World Centres de réadaptation, réhabilitation, prévention et éducation sur les drogues prévention des drogues Programme Narconon de réhabilitation et réadaptation des drogues


Subscribe to our
e-newsletter!
Enter email here:



Ecstasy

Qu’est-ce que l’ecstasy?

ecstasy pills

La MDMA ou “ecstasy” est une drogue psychoactive synthétique aux propriétés hallucinogéniques inscrite dans le Tableau 1 des stupéfiants. La MDMA est constituée de variations chimiques des amphétamines, de méthamphétamine et d’un hallucinogène, en général la mescaline.

Souvent surnommée Ecstasy ou XTC, cette drogue fut synthétisée pour la première fois en 1912 par une société allemande, peut-être en tant que médicament coupe-faim. Elle est chimiquement équivalente à la MDA, une drogue populaire dans les années 60. A la fin des années 70, la MDMA était utilisée afin de faciliter la psychothérapie par un petit groupe de thérapeutes aux USA. L’utilisation illégale de cette drogue se répandit à la fin des années 80 et au début des années 90. La MDMA est souvent consommée avec d’autres drogues, mais rarement avec de l’alcool, car celui-ci en estompe les effets. Elle est généralement distribuée aux “raves”, dans les night-clubs ou aux concerts rock. L’utilisation et la distribution de la MDMA ont augmenté proportionnellement à la croissance des raves et des clubs dans les métropoles et leurs alentours.

Utilisation de l’ecstasy

La MDMA est souvent disponible sous forme de comprimé et est en général prise oralement. Elle existe également sous forme de poudre, elle est parfois sniffée, de temps en temps fumée, rarement injectée. Ses effets durent entre quatre et six heures environ. Les consommateurs disent que cette drogue donne des sentiments profondément positifs, leur fait ressentir de la compassion pour les autres, élimine l’anxiété et leur apporte une grande tranquillité. La MDMA agit aussi comme coupe-faim, supprime le besoin de boire ou de dormir, ce qui permet aux consommateurs de faire la fête pendant deux ou trois jours durant. Par conséquent, son utilisation peut provoquer une déshydratation ou fatigue extrême.

Quels sont les effets à court terme de l’ecstasy?

Bien que moins susceptible de créer une dépendance que l’héroïne ou la cocaïne, la MDMA peut provoquer d’autres effets secondaires nuisibles tels que la nausée, les hallucinations, la sueur, la fièvre, les crampes musculaires, les frissons, le bruxisme et une vision floue. Les utilisateurs de MDMA rapportent également des effets secondaires tels la paranoïa, l’anxiété et la dépression. Effets nuisibles à court terme de l’ecstasy :

~nausée
~hallucinations
~frissons et sueur
~hyperthermie
~tremblements
~crampes musculaires
~vision floue

Une surdose de MDMA se traduit par de l’hypertension, des malaises, attaques de panique et, dans le pire des cas, une perte de conscience, des convulsions et une forte hyperthermie.

Les effets se manifestent 20 minutes après la prise du comprimé et peuvent durer des heures. On ressent d’abord comme un « coup d’énergie » suivi d’un sentiment de calme et de bien-être, accompagnés souvent d’une perception aiguë des couleurs et des sons. Certaines personnes en fait se sentent malades, leurs jambes, bras et mâchoires se raidissent, elles se sentent assoiffées, souffrent d’insomnie, de dépression et de paranoïa. Cette drogue donne la sensation d’avoir plus d’énergie et a des effets légèrement hallucinogènes.

La majorité des problèmes associés à la consommation d’Ecstasy sont les mêmes que ceux connexes aux amphétamines et à la cocaïne : nausée, vision floue, malaises, frissons, sueur, hypertension, palpitations ainsi que des problèmes psychologiques : confusion, dépression, insomnie, manque, anxiété aiguë et crise psychotique. La cousine chimique de l’Ecstasy, la MDA, détruit les cellules cérébrales qui produisent la sérotonine. Ces cellules jouent un rôle important dans la régulation de l’agression, l’activité sexuelle, l’humeur, le sommeil et la sensibilité à la douleur. La méthamphétamine, également similaire à l’Ecstasy, endommage les cellules cérébrales productrices de dopamine. Il est de nos jours scientifiquement prouvé que l’Ecstacy non seulement dégénère les nerfs et bouts de nerfs, mais elle les stimule « à croître de nouveau de façon anormale »: ils ne se rattachent plus à certaines zones du cerveau et s’attachent à d’autres endroits incorrects. Ces rattachements sont parfois permanents, provoquant des handicaps émotionnels et cognitifs, ainsi que des problèmes de mémoire et des anormalités chimiques et hormonales.

Quels sont les effets à long terme de la consommation d’ecstasy?

Les effets sur le long terme de la MDMA sont en cours d’analyse scientifique. En 1998, le National Institute of Mental Health (Institut National de la Santé mentale aux USA) a effectué l’étude d’un petit groupe de consommateurs réguliers de MDMA en période d’abstinence. L’étude a démontré que les abstinents souffraient d’endommagement des neurones cérébraux transmetteurs de sérotonine, une substance biochimique importante dans les fonctions de l’apprentissage, du sommeil et de l’intégration des émotions. Les résultats de cette étude indiquent que les consommateurs de MDMA risquent des lésions cérébrales permanentes qui se traduisent par de la dépression, de l’anxiété, des pertes de mémoire et autres troubles neuropsychotiques.

La MDMA stimule la libération de la sérotonine des neurones cérébraux, ce qui donne une euphorie de quelques minutes à une heure. Les effets plaisants de la drogue dépendent de chaque consommateur, de la dose et de la pureté de la drogue, ainsi que de l’environnement où a lieu la consommation. La MDMA peut produire des effets stimulants, par exemple donner un plus grand sens du plaisir, une meilleure confiance en soi et une plus grande énergie. Ses effets psychédéliques comprennent un sentiment de tranquillité, d’acceptation et de compassion. Les consommateurs disent qu’ils se sentent proches des autres et ont envie de les toucher. Comme la MDMA engendre des sentiments d’intimité et de confiance pour de courtes périodes, certains physiciens affirment que la drogue pourrait être utilisée en tant qu’agent psychothérapeute. Toutefois, la MDMA est classifiée par les régulateurs américains en tant que drogue sans valeur thérapeutique.

Provenance de l’Ecstasy

Seized ecstast cargo

Des laboratoires clandestins en Europe occidentale, en particulier aux Pays-Bas et en Belgique, fabriquent de grandes quantités de cette drogue sous forme de comprimé, capsule ou poudre. Bien que la vaste majorité de la MDMA consommée aux USA provienne d’Europe, un petit nombre de laboratoires opèrent aux Etats-Unis.

Récemment, les syndicats de crime israëliens, dont certains sont composés d’émigrés russes associés à la mafia russe, ont forgé des partenariats avec les trafiquants européens et obtenu le contrôle d’une partie importante du marché européen. Les syndicats de crime israëliens constituent la source principale des groupes de distribution américains.

Les organisations de trafic de MDMA font passer jusqu’à 10,000 comprimés par courrier express, dans les avions commerciaux ou, plus récemment, par avion de plusieurs grandes villes européennes à destination des USA. Le prix de gros de la drogue au niveau intermédiaire est d’environ huit dollars par dose. Le prix détail de la MDMA vendue dans les clubs aux USA est toujours à 20-30 dollars la dose. Les trafiquants de MDMA utilisent des marques et logos pour distinguer leurs produits de ceux de leurs concurrents. Les logos correspondent à des vacances ou fêtes spéciales. Les papillons, éclairs et trèfles à quatre feuilles font partie des logos les plus populaires.

Informations sur l’abus de l’Ecstasy présentées par Narconon International

Back to Top