Narconon International Drug Rehab and Education Services
Drug Rehabilitation and Education Centers Around the World Centres de réadaptation, réhabilitation, prévention et éducation sur les drogues prévention des drogues Programme Narconon de réhabilitation et réadaptation des drogues


Subscribe to our
e-newsletter!
Enter email here:



Histoire de l’Ecstasy

La première ecstasy

La MDMA a été brevetée en 1913 (brevet no. 274.350) par la société chimique allemande Merck, apparemment en tant que pilule de régime (le brevet ne mentionne pas l’utilisation précise), mais l’entreprise a décidé de ne pas mettre la drogue sur le marché et l’a reléguée aux oubliettes.

ecstasy

On a également dit que l’armée américaine a testé la MDMA en 1953 comme sérum de vérité, mais aucune évidence ne supporte ces dires.

L’homme responsable des recherches modernes sur la MDMA est un certain Alexander Shulgin, qui, ayant obtenu son doctorat en biochimie de l’Université de Californie à Berkely, fut employé par Dow Chemicals en tant que chercheur chimiste. Parmi ses accomplissements pour Dow Chemicals, il créa un insecticide profitable et plusieurs brevets controversés pour ce qui  devinrent par la suite des drogues illégales populaires. Dow était satisfait de l’insecticide mais les autres projets de Shulgin forcèrent la société et le chimiste à se séparer. Alexander Shulgin est également la première personne à  avoir utilisé la MDMA.

Shulgin a continué ses recherches de nouvelles substances après son départ de Dow et spécialement les phénéthylamines. La MDMA est une des 179 drogues psychoactives qu’il a décrite en détail, mais celle qui pour lui était la plus proche des drogues thérapeutiques parfaites. 

Etant donné que la MDMA avait déjà été brevetée en 1913, elle ne pouvait apporter aucun profit aux entreprises pharmaceutiques, car il n’est pas possible de breveter une drogue deux fois ; en plus, avant de mettre une nouvelle drogue sur le marché, l’entreprise doit démontrer que les effets secondaires potentiels sont compensés par les bienfaits médicaux de la drogue, ce qui exige de longs essais à grands frais. La seule façon de recouvrer ces dépenses est d’obtenir les droits exclusifs de la drogue en possédant son brevet. Seuls quelques thérapeutes ont recherché et testé la drogue (entre 1977 et 1985) durant des séances de psychothérapie.

En 1985, la MDMA/Ecstasy fit la une des journaux lorsqu’un groupe de personnes ont poursuivi en justice le US Drug Enforcement Agency (DEA) afin de l’empêcher de proscrire cette drogue en l’inscrivant dans le Tableau classe 1 des drogues. Le Congrès américain avait passé une loi permettant au DEA de bannir immédiatement toute drogue considérée comme dangereuse pour le public. Le 1er juillet 1985, ce droit fut exercé pour la première fois afin de proscrire la MDMA.

Une audience eut lieu afin de décider quelles mesures permanentes prendre contre la drogue. Certains affirmaient que la MDMA provoquait des lésions cérébrales chez les rats, tandis que d’autres avançaient que cela ne s’appliquait probablement pas aux humains et qu’il existait des preuves que la MDMA offrait des bienfaits psychothérapeutes. Le juge étudia les évidences et décida de placer la MDMA dans la catégorie des drogues les moins dangereuses, ce qui permettait sa fabrication et son utilisation médicales. Mais le DEA décida de la placer dans la catégorie des drogues les plus dangereuses.

Des recherches sur les effets de la MDMA sur les humains reprirent en 1993 avec l’approbation de l’US Food and Drug Administration (FDA), la première drogue psychoactive approuvée par le FDA pour des tests sur les humains.

Tendances de l’utilisation de l’ecstasy

La drogue de synthèse "ecstasy," de plus en plus utilisée récemment par les jeunes adultes et étudiants, est également utilisée régulièrement par les élèves de quatrième, seconde et terminale. Selon l’étude de NIDA « Surveiller l’avenir » ,effectuée en 1996, près de 5% d’élèves en seconde et en terminale et environ 2 pour cent des élèves de quatrième disent avoir utilisé la MDMA pendant les 12 derniers mois.

l’Ecstasy, ou MDMA (3,4-methylenedioxymethamphetamine), a une structure similaire à celle des méthamphétamines et de la mescaline. Les études précédentes de « Surveiller l’Avenir » ont documenté l’utilisation de la MDMA par leurs amis, et sa disponibilité. L’étude de 1996 était la première à demander directement aux élèves de 4e, 2nde et terminale de parler de leur consommation personnelle. Ces nouvelles informations sur l’utilisation de la MDMA parmi les élèves du secondaire permettront de déterminer les tendances de son utilisation parmi les élèves plus jeunes.

L’utilisation de la MDMA a augmenté fortement parmi les étudiants universitaires et les jeunes adultes depuis les années 90 d’après l’étude « Surveiller l’Avenir » de 1995. Celle-ci a inclus des informations sur l’utilisation de la drogue parmi les étudiants universitaires et jeunes adultes ayant participé à l’étude lorsqu’ils étaient au lycée. Les étudiants universitaires et jeunes adultes de ce groupe ont été interviewés tous les deux ans depuis le début des études « Surveiller l’avenir » en 1976.

Percent of children using ecstasy

Légende: Percent who used= pourcentage d’utilisateurs
Lifetime= vie
Annual= annuel
8th grade= 4ème
10th grade=seconde
12th grade= terminale

Back to Top