Narconon International Drug Rehab and Education Services
Drug Rehabilitation and Education Centers Around the World Centres de réadaptation, réhabilitation, prévention et éducation sur les drogues prévention des drogues Programme Narconon de réhabilitation et réadaptation des drogues


Subscribe to our
e-newsletter!
Enter email here:



La “Première Etape” Narconon -- Sevrage sans drogue

La Première Etape de Narconon est exactement ce que le terme indique: une "première étape", c’est-à-dire le sevrage.

Le programme de désintoxication et de réhabilitation de Narconon est basé sur une méthode qui n’utilise aucune drogue ou médicament durant le sevrage (aucun substitut médicamenteux n’est utilisé). Cette méthode peut également être apprise et utilisée par toute personne souhaitant se sevrer seule ou avec l’aide d’un ami ou d’un proche. 

Durant cette première étape, il n’y a recours à aucune drogue de substitution. Ce programme est conçu de manière à permettre à la personne de se sevrer sans souffrir d’horribles symptômes de manque qui souvent empêchent la personne d’arrêter la consommation des drogues.

Durant la "Première Etape" de Narconon, les toxicomanes et alcooliques participent volontairement à un atelier pratique et éducatif, accompagnés d’un ami ou d’un proche sobre qui les soutiendra le long de leur sevrage. Ils peuvent également acheter des matériels éducatifs et le faire seuls après avoir reçu l’accord et l’aide d’un médecin compétent. Les clients apprennent de façon pratique quels suppléments nutritifs, outils d’auto-assistance et exercices de communication utiliser afin d’éviter l’inconfort physique du sevrage des drogues.  Puis, ces personnes se sèvrent à leur propre rythme, aidées de leur famille ou de leur ami.

Le programme "La Première Étape" est constitué de  quatre composantes, chacune ayant été développée par M. Hubbard et ayant montré un taux de réussite extrêmement élevé lorsqu’il s’agit de désintoxiquer une personne avec le moins d’inconfort possible. Ces quatre composantes fonctionnent ensemble pour aider un toxicomane à arrêter les drogues avec succès et avec le moins d’inconfort possible.

  • La nutrition, y compris l’apport de vitamines et de minéraux, est la première composante du programme. Il a été démontré que la prise de drogues continuelle peut détruire les réserves de vitamines dans le corps et créer des carences graves chez le toxicomane. Ces éléments nutritifs doivent être remplacés durant le sevrage, autrement la personne continuera de souffrir des inconforts occasionnés par ces carences. Nombreuses études sur le sujet des vitamines et de la nutrition ont démontré qu’elles contribuent grandement à remplacer les nutriments perdus, lesquels sont essentiels  pour le maintien des fonctions corporelles normales et alléger les inconforts du sevrage.
  • Le programe use également de "procédés d’assistance"; des procédures faciles à apprendre et qui peuvent être utilisées par tout un chacun afin d’aider une personne à se remettre plus rapidement d’une blessure, d’une maladie ou d’un bouleversement. Ces procédés d’assistance aident à prévenir ou réduire les spasmes musculaires, les crampes ou les douleurs ressentis durant le sevrage ; ils aident également à amoindrir sa disposition à rester dans une condition intolérable.
  • Troisièmement, le programme fait usage de procédures "objectives" légères: elles aident la personne à se mettre en communication avec son environnement proche.  Ces exercices aident à orienter la personne dans le temps présent en l’amenant à localiser des objets autour de lui. L’attention de la personne est dirigée vers l’extérieur, sur son environnement présent, alors que son attention est fixée sur lui-même, son passé et sa condition physique actuelle. De cette manière, les exercices réduisent les inconforts du sevrage et permettent à la personne de mettre fin à sa consommation de drogues avec succès.
  • Quatrièmement, la personne effectue des exercices de communication. Lorsque l’on est capable d’écouter les idées des autres (même si difficiles à comprendre) et que l’on peut exprimer ces propres idées suffisamment bien pour être compris – une véritable communication a lieu. Une aptitude nécessaire dans la vie et essentielle si l’on désire arrêter les drogues et rester sobre.

Qu’ils soient dispensés chez un docteur, dans une clinique ou un centre de communauté d’une église ou d’un groupe social, les résultats indiquent jusqu’à présent qu’un grand nombre des toxicomanes ayant participé à ces ateliers réussissent à devenir sobres en 30 jours environ. De nombreuses autres personnes, ayant étudié les matériaux de l’atelier, ont aidé un ami ou un proche à combattre la toxicomanie avec grand succès.

Le programme Première Etape de Narconon, enseigné dans des ateliers, peut également être appris et appliqué à l’aide des livres Première Etape.
Pour de plus amples informations et des informations sur la formation sur le programme Première Etape de Narconon, veuillez contacter Narconon International ou un Centre Narconon  près de chez vous.

Back to Top